الرئيسية / اخبار رياضية / La science au service de la pratique du sport chez les personnes déficientes visuelles

La science au service de la pratique du sport chez les personnes déficientes visuelles

Avec le début des Jeux Paralympiques de Tokyo 2020, l’actualité met à l’honneur les sportifs en situation de handicap. J’aimerai ainsi vous faire part d’avancées scientifiques notables pour les personnes malvoyantes dans le domaine du sport.

Saviez-vous que les personnes déficientes visuelles peuvent localiser et suivre des sources sonores, et ce de manière très précise ? Identifier des sons de la vie quotidienne, comme les pas d’un passant, leur permet de s’orienter vers une personne pour lui parler, ou tout simplement de se déplacer dans la rue. Cette capacité facilite aussi leur pratique du sport, et d’activités extérieures, – à l’aide d’un guide.

Le groupe de recherche « X-Audio », hébergé au Centre de Mathématiques Appliquées (CMAP) de l’École Polytechnique, composé de Sylvain Ferrand, François Alouges et Matthieu Aussal, a mené des recherches sur ce « son spatialisé ». Il s’est penché plus précisément sur les techniques de guidage des personnes déficientes visuelles via du son 3D générées par spatialisation binaurale. Cette dernière consiste à reproduire les propriétés de l’écoute naturelle par filtrage numérique.

La thèse de Sylvain Ferrand, ingénieur système au CMAP, s’intéressait déjà au sujet : une partie de son travail s’attache en effet à développer un dispositif portable, léger et robuste, capable d’intensifier la perception sensorielle, en reproduisant des sons existants. Ce dispositif vise à guider et à orienter continuellement l’utilisateur sur un chemin précis. Pour Sylvain Ferrand, un des objectifs majeurs de ce travail est de donner à l’utilisateur une impression de réalité, cohérent avec ce qu’il perçoit dans la vraie vie.


Le potentiel développement d’un tel système donne aux personnes déficientes visuelles une lueur d’espoir, celle de pouvoir pratiquer un sport plus aisément et de manière plus indépendante.

Si le profil de Sylvain Ferrand et son travail de recherche suscitent votre intérêt, je serais ravie d’organiser pour vous un entretien avec lui. Je serais également ravie de discuter avec vous de tout sujet à venir afin de voir si nous avons d’autres représentants à l’école qui pourraient y apporter un avis d’expert.

Au plaisir de vous lire en retour,

Bien à vous

Clara

Bonjour,

J’espère que vous allez bien.

Avec le début des Jeux Paralympiques de Tokyo 2020, l’actualité met à l’honneur les sportifs en situation de handicap. J’aimerai ainsi vous faire part d’avancées scientifiques notables pour les personnes malvoyantes dans le domaine du sport.

Saviez-vous que les personnes déficientes visuelles peuvent localiser et suivre des sources sonores, et ce de manière très précise ? Identifier des sons de la vie quotidienne, comme les pas d’un passant, leur permet de s’orienter vers une personne pour lui parler, ou tout simplement de se déplacer dans la rue. Cette capacité facilite aussi leur pratique du sport, et d’activités extérieures, – à l’aide d’un guide.

Le groupe de recherche « X-Audio », hébergé au Centre de Mathématiques Appliquées (CMAP) de l’École Polytechnique, composé de Sylvain Ferrand, François Alouges et Matthieu Aussal, a mené des recherches sur ce « son spatialisé ». Il s’est penché plus précisément sur les techniques de guidage des personnes déficientes visuelles via du son 3D générées par spatialisation binaurale. Cette dernière consiste à reproduire les propriétés de l’écoute naturelle par filtrage numérique.

La thèse de Sylvain Ferrand, ingénieur système au CMAP, s’intéressait déjà au sujet : une partie de son travail s’attache en effet à développer un dispositif portable, léger et robuste, capable d’intensifier la perception sensorielle, en reproduisant des sons existants. Ce dispositif vise à guider et à orienter continuellement l’utilisateur sur un chemin précis. Pour Sylvain Ferrand, un des objectifs majeurs de ce travail est de donner à l’utilisateur une impression de réalité, cohérent avec ce qu’il perçoit dans la vraie vie.


Le potentiel développement d’un tel système donne aux personnes déficientes visuelles une lueur d’espoir, celle de pouvoir pratiquer un sport plus aisément et de manière plus indépendante.

Si le profil de Sylvain Ferrand et son travail de recherche suscitent votre intérêt, je serais ravie d’organiser pour vous un entretien avec lui. Je serais également ravie de discuter avec vous de tout sujet à venir afin de voir si nous avons d’autres représentants à l’école qui pourraient y apporter un avis d’expert.

Au plaisir de vous lire en retour,

Bien à vous

Cla

شاهد أيضاً

“جمال مكماني” القيادي في البام يكتب : محاولة لرفع بعض التباسات نقاش “القاسم الإنتخابي”

كنت قد وقفت على الفرق بين النقاش السياسي المُموه و بين النقاش السياسي الأصيل و …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *